Contribution de Citoyens pour le Climat Grenoble

par | 19 février 2021 | Contributions | 0 commentaires

1. D’après votre organisation, quel doit être le mandat de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ?

Définir à l’échelle de la région, une série de mesures concrètes, chiffrées et justes socialement permettant de véritablement diminuer les émissions de GES au cours du mandat du prochain conseil régional, en s’inscrivant dans les objectifs de réduction nationaux et européens.

2. D’après votre organisation, quels sont les engagements que doit prendre le prochain conseil régional vis-à-vis des conclusions de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ?

D’une part un engagement de publicité et de transparence des mesures auprès de la population de la région, afin que celle-ci prenne connaissance de l’existence, l’avancée progressive du travail de la convention, puis de la teneur des propositions finales (par ex: un budget alloué à une communication postale individuelle). Le conseil régional devra également s’engager à organiser une votation régionale sur les mesures indiquées par la convention citoyenne afin d’ancrer le travail dans un processus démocratique le plus représentatif possible.

3. D’après votre organisation, quels acteurs doivent être présents au comité de pilotage de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ?

/

4. D’après votre organisation, comment et par qui le tirage au sort doit-il être effectué ?

Un tirage au sort organisé par un organisme indépendant tel que réalisé pour la convention nationale, avec un minimum d’une centaine de citoyens pour permettre une représentativité des territoires et acteurs citoyens.
Proposition de sélectionner les citoyens au prorata du nombre d’habitants par département, ou bien un nombre égal de citoyens par département afin de ne pas défavoriser la voix des territoires les moins peuplés (milieu rural, montagnard, etc par rapport au milieu de vie citadin), ou bien une proposition intermédiaire avec un forfait minimum par département complété au prorata.

5. D’après votre organisation, quels facilitateur·trices doivent être recruté·e·s pour permettre aux débats de se tenir de la façon la plus constructive et efficace possible ?

La commission nationale du débat public

6. D’après votre organisation, quel doit être le calendrier de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ? Combien doivent-elles comporter de sessions et sur quoi ces sessions doivent-elles porter ?

A l’image de la convention nationale gage de réussite sur son fonctionnement, un minimum de 5 à 10 sessions réparties sur ~ 6 mois, au plus tôt après la mise en place du conseil régional. La 1ère session serait centrée sur des échanges avec experts autour du constat de l’urgence climatique et de ses enjeux, en particulier ceux concernant le territoire régional.

7. D’après votre organisation, qui sont les expert·e·s que la future CCC Auvergne Rhône Alpes devra auditionner ? Vous pouvez nommer directement quelqu’un ou évoquer leur fonction (universitaires, syndicalistes, chef·es d’entreprise, militant·e·s, etc…)

Tous les acteurs concernés: experts du climat, CESE régional, acteurs économiques, acteurs de la CCC nationale afin de permettre un débat entre toutes les parties dans un esprit de défi démocratique et d’indépendance.

Avez-vous d’autres propositions/suggestions/remarques que vous n’avez pas pu inclure dans les questions précédentes ?

Ajouter quelques citoyens de la CCC nationale dans le comité de gouvernance, ou comme garants afin de faire fructifier l’expérience nationale au local.

Débattez de cette contribution !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous aussi, participez à la mise en place d’une Convention Citoyenne en Auvergne-Rhône-Alpes !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !