Contribution de Cyril Morat

par | 19 février 2021 | Contributions | 0 commentaires

1. D’après votre organisation, quel doit être le mandat de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ?

Affirmer la place de la décroissance, clef de voute d’ un système pour l’arrêt de l’effondrement de la biodiversité, du réchauffement climatique et de la justice sociale, dans les décisions du conseil régional sur les grands aménagements du territoire et le soutien aux entreprises. La future ccc doit pouvoir émettre un droit de véto .

2. D’après votre organisation, quels sont les engagements que doit prendre le prochain conseil régional vis-à-vis des conclusions de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ?

1 Cesser tous projets en cours qualifiable de nocif à la planète ( ex : TGV Lyon- Turin ou Déviation RN88 du Pertuis
2 Mettre en garde toutes les entreprises du territoires qui ont un impact pollution : usine de pesticides, cimenteries, incinérateurs d’ordures ménagères, opérateurs de réseaux promouvant la 5g…

3. D’après votre organisation, quels acteurs doivent être présents au comité de pilotage de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ?

Un quart par Un collectif citoyen tiré au sort, un quart par les représentants d associations en lien avec une lutte écologique, un autre quart d’experts et enfin un derniuer quart de conseillers régionnaux

4. D’après votre organisation, comment et par qui le tirage au sort doit-il être effectué ?

Le tirage au sort peut être confié à un institut de sondage , mais avec une transparence totale

5. D’après votre organisation, quels facilitateur·trices doivent être recruté·e·s pour permettre aux débats de se tenir de la façon la plus constructive et efficace possible ?

On peut avoir recours à des facilitateurs professionel de la communication, sous la houlette d’une commission ethique d une petit groupe d’observateur.rises qui veillent aux dérives de certaines manipulations

6. D’après votre organisation, quel doit être le calendrier de la future CCC Auvergne Rhône Alpes ? Combien doivent-elles comporter de sessions et sur quoi ces sessions doivent-elles porter ?

A l’échelle d une région, on peut envisager 3 session, dont la dernière sera au centre géographique du territoire ; plutot rapprochés, à moins de 6 mois entre la première et la dernière

7. D’après votre organisation, qui sont les expert·e·s que la future CCC Auvergne Rhône Alpes devra auditionner ? Vous pouvez nommer directement quelqu’un ou évoquer leur fonction (universitaires, syndicalistes, chef·es d’entreprise, militant·e·s, etc…)

Maximes Combes, économiste ; guillaume faburel, géographe ; alain damasio, écrivain ; laurent pinatel ( confédération paysanne ) ; jean luc juthier ( expert national OGM ) ; patrik monnet ( rhone alpes sans nucléaire ) ; jean murard ( déplacements cotoyens ) ; sylvine Bouffaron ( alternatiba ) ; jean françois noblet ( conseil génral de l’isère ) ; Isabelle Huynh (la clavette ) ; monique bouchard ( attac lyon ) ; roger fretty ( givors ) ; nathalie perrin gilbert (ancienne maire du 1 er de lyon ) ; michèle rivasi

Avez-vous d’autres propositions/suggestions/remarques que vous n’avez pas pu inclure dans les questions précédentes ?

/

Débattez de cette contribution !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous aussi, participez à la mise en place d’une Convention Citoyenne en Auvergne-Rhône-Alpes !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !