Appel à contributions initial

Citoyen·nes, associations, collectifs, syndicats et entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes : construisons ensemble une Convention Citoyenne pour le Climat pour la Région !

 

Le 26 juin dernier, une assemblée citoyenne de 150 citoyennes et citoyens tiré·es au sort a présenté 149 propositions répondant à son mandat de « définir les mesures structurantes pour parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030 par rapport à 1990 ». Cette expérience démocratique unique a suscité l’adhésion : un sondage Odoxa indiquait en juin que plus de 60% des français·es informé·es sur les travaux de la Convention approuvent globalement ces propositions. Par ailleurs, 81% se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum sur leur application[1].

Cette adhésion témoigne de l’aspiration au renouvellement de notre démocratie. L’enthousiasme suscité par le résultat des travaux de la Convention suggère que l’organisation d’assemblées citoyennes tirées au sort est un moyen efficace d’engager notre pays dans une transformation écologique socialement juste. Les propositions construites dans ce cadre constituent en effet un socle commun de mesures légitimes aux yeux de la population. Ce consensus permet leur application immédiate, et les avancées qu’elles portent sont significatives face à la crise écologique et sociale en cours.

Malheureusement, le Président de la République, commanditaire de la Convention Citoyenne pour le Climat, semble peu disposé à respecter ses engagements envers le dispositif qu’il a lui-même appelé. Ces blocages ne doivent cependant pas nous empêcher de saisir l’opportunité de poursuivre l’amélioration de la démocratie de notre pays. Ce constat est largement partagé, comme en témoigne l’émergence de nombreuses initiatives de conventions citoyennes locales un peu partout en France.

Dans ce contexte, nous, citoyennes et citoyens domicilié·es en Auvergne-Rhône-Alpes, appelons la société civile, à travers ses citoyen·nes, associations, collectifs, syndicats, entreprises et autres organisations à participer à un processus visant à obtenir du prochain conseil régional, dont l’élection se rapproche, la mise en place d’une assemblée citoyenne tirée au sort similaire à la Convention Citoyenne pour le Climat, dont le mandat porterait sur l’action de la Région.

La Région est en effet un échelon administratif important pour la transition écologique. Ses compétences portent entre autres sur l’économie locale, l’urbanisme, les transports, l’éducation, l’eau, la gestion des déchets, et l’alimentation. Elle coordonne les plans climat des communes, et dispose de ses propres outils de planification, comme le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET), ou le Plan Régional Santé-Environnement (PRSE).

Nous sommes convaincu·es qu’une assemblée citoyenne à échelle régionale permettra d’accélérer la transition écologique sur le territoire, en proposant des mesures ambitieuses à la légitimité importante. Elle permettra en outre d’offrir une réponse au besoin de renouvellement de la démocratie exprimé depuis plusieurs années dans le pays. Toutefois, il est crucial de définir avec précision le cadre de cette assemblée, afin que l’exécutif régional ne puisse se détourner aisément de ses propositions si elles lui déplaisent.

Nous appelons les citoyennes et citoyens d’Auvergne-Rhône-Alpes à co-construire ce cadre en amenant collectivement ou individuellement leurs propositions sur la forme que devra prendre cette CCC régionale : quel doit être son mandat ? Comment l’éxécutif régional doit-il s’engager à son égard ? Quelle doit être son comité de pilotage, son calendrier ? Etc… Pour ce faire, nous invitons les individus et organisations au sens large (associations, collectifs, syndicats, entreprises…) à remplir le formulaire suivant avant le 15 février 2021

Notre équipe synthétisera avec transparence les réponses reçues, délimitant les points de convergence des différentes propositions ainsi que les différences parmi elles. Les groupes réalisant une contribution collective seront invités à envoyer un·e représentant·e aux réunion d’arbitrage qui permettront de résoudre les divergences et d’entériner le texte commun définissant le cadre de la Convention Citoyenne pour le Climat en Auvergne Rhône-Alpes. Les contributions individuelles seront synthétisées par notre équipe et versées au débat de ces réunions d’arbitrage.

Les candidat·es aux élections régionales seront ensuite appelé·es à s’engager à mettre en place l’assemblée citoyenne ainsi définie dès le début de leur mandat.

Nous appelons également les citoyennes et citoyens souhaitant montrer leur soutien à la mise en place d’une Convention Citoyenne pour le Climat Régionale à le faire en signant la pétition que nous mettons à disposition en dessous du présent texte pour leur signature. Il est également possible de rejoindre notre équipe afin d’animer notre collectif en nous contactant par à travers ce formulaire de contact.

Nous sommes convaincu·es que la démocratie est la meilleure défense face au changement climatique et à l’ampleur des crises environnementales qui s’annoncent. L’expérience de la Convention Citoyenne pour le Climat a montré la capacité des assemblées citoyennes tirées au sort à définir une feuille de route à la fois claire, aux avancées significatives, et capable de susciter l’adhésion du plus grand nombre. Répliquer cette expérience en l’améliorant et en l’adaptant à des échelles locales permettra à notre société de faire face collectivement et démocratiquement à ce qui constitue le plus grand défi de l’histoire de l’humanité. Nous en avons urgemment besoin, et nous appelons à la participation la plus large possible.

[1] Sondage Odoxa